accessibilit-aller au menu-aller au contenu-plan du site

Mag plus

Quelques joyaux à découvrir en Bourgogne - Vauvert à Clamecy

Il n’y a pas que les hommes et les femmes célèbres ! Il y a les sites d’exception. Baladez-vous tout l’été !

La petite histoire du château au Parc Vauvert de Clamecy

Jusqu’au 17è siècle, à Clamecy, Vauvert portait bien son nom de “Vallée Verte” même si son histoire va évoluer au cours des siècles...
Le Parc Vauvert appartient au patrimoine Clamecycois au même titre que sa collégiale, son église de Bethléem ou sa Maison du Tisserand. Dans ce parc magnifiquement entretenu se trouve une demeure remarquable, qui ressemble à un véritable château... A la Société Scientifique de Clamecy*, on retrouve conservée l’histoire du site.

L’endroit a appartenu à plusieurs propriétaires successifs. Au départ, cette “pelouse toujours verte” aux dires de certains devait être “un ensemble de jardins et chênevrières plus ou moins broussailleux”. Un certain Rioult de Douilly, gentilhomme, conseiller du Roi, domicilié Rue des Bons Enfants à Paris épouse en 1695 la fille de Jean de la Saleine, une des familles les plus connues à Clamecy. Il possède une demeure, une cour et un jardin, propriété qu’il souhaite faire agrandir afin de la transformer “en une demeure digne de son rang”. Le 9 mars 1968, l’Assemblée de la Communauté des habitants de Clamecy conçoit à lui céder une “place de peu de conséquence située au premier faubourg de Beuvron (un quartier clamecycois qui jouxte le site) appelé Vauvert”. L’acte de vente est dressé par les responsables locaux. Le plan d’arpentage, dressé le jour de la signature peut être considéré comme l’acte de naissance du Parc Vauvert. De nouvelles acquisitions de granges, jardins, terres et vignes vont permettre de 1698 à 1714 de donner à la propriété sa forme actuelle. Des artisans clamecycois vont travailler pour Rioult de Douilly et les lieux vont changer d’aspect. Le propriétaire put ainsi jouir d’un lieu de villégiature exceptionnel. Il finit par s’y fixer et il y mourut en 1722.

Du marquis d’Argence à aujourd’hui

En 1748, le Marquis d’Argence épouse Philiberte Lamy, petite fille de Rioult de Douilly. Ses armoiries ont longtemps surmonté la grille en fer forgé fermant l’entrée d’une des rues nommée “rue des Granges”. La propriété restera dans la famille jusqu’en1795. C’est M.Guingat, marchand de bois qui l’achète. Il vend tous les arbres pouvant lui rapporter de l’argent. La maison part est délaissée... Guingat vend Vau-vert à un confiseur parisien qui procède à quelques réparations sur la bâtisse et dans le parc. Puis, Vauvert passe dans la famille Teraille Saligny. Le 29 mai 1943, le conseil municipal de Clamecy acquiert le site de 7ha et 65ca. Un grand projet de restauration doit voir le jour. L’étude du projet est confiée à deux architectes et le résultat de leurs travaux sera primé à l’exposition de New York en 1945. Mais la réalisation ne survient pas. On préfèrera, entre autres, utiliser les salles du château comme dortoirs pour des lycéens. Elles abritent aujour-d’hui le centre aéré. Seule la partie sportive prévue en 1945 a vu le jour. Elle a été réalisée de 1948 à 1952 puis de 1959 à 1969. Aujourd’hui, Vauvert est un site à voir et surtout à aimer.

Plus d’infos
*La Société Scientifique de Clamecy (que nous remercions) conserve la mémoire de la ville et de la région. •Rue Jean Jaurès - B.P. 52 - 58500 Clamecy •Tél/ Fax : 03 86 27 30 81

Le parc Vauvert est aujourd’hui bien différent ! © JP Rony - DR

retour au Mag Plus